UNE VOLONTÉ D’AGIR
auprès des acteurs

Appels à projets

Description

La préservation des ressources génétiques végétales cultivées et leurs apparentées sauvages présentes dans le milieu naturel ou dans des collections forment une réserve pouvant contribuer à des réponses aux enjeux présents ou à venir de l’agriculture, de l’alimentation, des attentes sociétales et des évolutions climatiques.

Afin de soutenir la préservation de la biodiversité des espèces cultivées et de leurs apparentées sauvages (hors arbres forestiers), le Fonds de dotation ambitionne de contribuer, par le financement d’activités d’intérêt général, à l’inventaire – y compris des savoir-faire – à la caractérisation, à l’évaluation, à la conservation, à la gestion pérenne et à la valorisation de cette biodiversité.

Les projets sont analysés par le Conseil Scientifique.

Projets en cours






Cet appel à projets vise à financer des actions permettant d’identifier les ressources ayant une importance d’un point de vue patrimonial, historique ou agronomique, et d’améliorer les connaissances et savoir-faire autour de ces ressources. Il vise également à encourager les échanges entre les acteurs et les approches multi-disciplinaires pour tenir compte des spécificités biologiques, agronomiques, sociologiques de ces ressources.

Thématiques abordées

  • L’inventaire de ressources présentes in situ dans le milieu naturel, maintenues en culture par des professionnels ou des amateurs afin de les identifier et mettre en place si besoin des actions de conservation,
  • L’inventaire des ressources présentes dans des collections ex situ dans l’objectif de développer / redynamiser un collectif d’acteurs diversifiés sur une espèce ou un groupe d’espèces,
  • La sauvegarde de ressources présentes in situ (sauvages apparentées) ou de collection(s) conservée(s) ex situ nécessitant des régénérations d’urgence,
  • La sécurisation des collections, notamment vis-à-vis des aspects phytosanitaires (cryothérapie pour les espèces à multiplication végétatives, analyse de risques phytosanitaires des collections…).
  • La recherche et la caractérisation des ressources végétales en lien avec leur conservation et leur diffusion sur des enjeux majeurs liés aux changements climatiques, environnementaux et sociétaux y compris pour des espèces sous-utilisées,
  • La connaissance des ressources génétiques par rapport à leur intérêt patrimonial agricole et horticole,
  • L’accessibilité des données associées aux ressources déjà présentes en collection (structuration, informatisation, mise en ligne).
  • La sauvegarde (compilation, numérisation), le recueil, la formalisation des savoirs et savoir-faire qui peuvent être agronomiques, sociétaux, culturels, culinaires, d’usages… liés aux ressources phytogénétiques,
  • De façon complémentaire aux actions décrites dans la thématique 1 des mesures relatives à la sauvegarde ou la mise en valeur des savoirs ou des savoir-faire associés aux ressources ou aux collections sont encouragées,
  • La transmission des savoirs et savoir-faire associés aux ressources et aux collections par la formation, la publication ou l’utilisation d’outils modernes de communication notamment par le développement d’actions intergénérationnelles.

Des projets portant sur des thématiques non couvertes précédemment pourront être présentées dès lors qu’ils concernent la préservation et la valorisation des ressources génétiques et des savoirs et savoir-faire associés.

Les démarches multi-acteurs et multi-disciplinaires sont encouragées

À noter : Dans le cadre uniquement de la thématique concernant l’inventaire / la sauvegarde de ressources et de collections menacées, les projets portant sur le développement de méthodes sont éligibles, dans la mesure où le projet vise à résoudre une question spécifique liée à la sécurisation d’une collection présentant un risque de perte de ressources conservées.

Pour l’ensemble des thématiques, les caractérisations moléculaire ou phénotypique doivent servir concrètement à la gestion des collections. Les projets portant uniquement sur de l’acquisition de données ne sont pas éligibles. De même, l’expérimentation de variété sans rapport avec la préservation des ressources phytogénétiques et les programmes de recherche ne sont pas éligibles.

À qui s’adresse cet appel à projets ? 

À l’ensemble des organismes à but non lucratif éligible au mécénat (tel que défini aux articles 200 et 238bis du Code général des impôts) et dont l’action menée sur le territoire français vise à l’inventaire – y compris des savoir-faire – à la caractérisation, à l’évaluation, à la conservation, à la gestion pérenne et à la valorisation de la biodiversité cultivée et de ses apparentées sauvages hors arbres forestiers.

Les modalités de soutien

L’objectif Fonds de dotation, créé récemment, est de financer une diversité de projets, d’acteurs et d’espèces sur des projets ayant un impact sur la préservation et la valorisation des ressources phytogénétiques cultivées et sauvages apparentées.

Pour le présent appel à projets, l’enveloppe financière disponible est de 150 000 € grâce au soutien de SEMAE.

Cette enveloppe financière couvre des projets portant sur les espèces de grandes cultures, les espèces légumières (dont les plantes aromatiques, les semences ornementales non arbustives), ainsi que leurs espèces apparentées sauvages.

Le montant de l’aide ainsi que les modalités de financement sont déterminés en fonction des besoins du projet. La subvention porte sur une aide à l’investissement, au fonctionnement ou aux activités nécessaires à la bonne réalisation du projet en lien avec les thématiques de l’appel à projets. Les modalités sont détaillées dans le dossier de candidature.

Pour les autres espèces (hors arbres forestiers), les candidats peuvent soumettre leur projet, qui s’il est évalué positivement par le Fonds, seront accompagnés par le Fonds de dotation sur la recherche de financements.

Comment répondre ?

Le dépôt des projets se fait pour :

  • La thématique ouverte par l’envoi d’une lettre d’intention, téléchargeable ici, au plus tard le 20 avril 2022.
  • Les petites structures (< 5 ETP), peuvent si elles le souhaitent déposer dans un premier temps une lettre d’intention au plus tard le 20 avril 2022 pour avoir un premier avis sur leur projet et un accompagnement sur la réalisation du dossier complet.

Si la lettre d’intention est retenue, le porteur de projet devra envoyer un dossier complet au plus tard le 31 mai 2022. L’acceptation de la lettre d’intention ne signifie pas que le projet sera retenu au financement.

  • Les autres thématiques ou structures, le dépôt d’un dossier complet, téléchargeable ici, au plus tard le 31 mai 2022.

Une présélection des projets, sur dossier complet, sera réalisée par le comité des projets du Fonds de dotation. Les porteurs retenus seront invités à présenter leur projet entre le 12 et le 16 septembre 2022. Après l’instruction des dossiers, le Conseil d’Administration du Fonds de dotation procédera à la sélection définitive des projets en octobre 2022. Les projets retenus feront l’objet d’une convention de financement.

Durée du projet

La durée maximale des projets est de 5 ans. Si toutefois exceptionnellement la durée du projet envisagé est supérieure à 5 ans, le déposant peut indiquer le calendrier optimal en argumentant sa demande.

Calendrier

  • Dépôt des lettres d’intention (thématique ouverte ou petite structure (< 5 ETP)) : au plus tard le 20 avril 2022.
  • Dépôt des dossiers complets : au plus tard le 31 mai 2022.
  • Présélection des projets : de juin à juillet 2022.
  • Entretien des porteurs suite à la phase de présélection : entre le 12 et le 16 septembre 2022.
  • Sélection des projets et décision de financement : octobre 2022.

Pour tout renseignement : contact@fonds-collections-et-biodiversite.fr